Des chercheurs britanniques affirment qu'après une fécondation in vitro, les femmes auraient 30% de risques supplémentaires de souffrir d'un cancer de l'ovaire.

Les chercheurs à l’origine de ces résultats ont constaté qu’en comparant sur 10 ans 250 000 femmes stériles ayant eu recours à une FIV, et d'autres femmes de la même tranche d'âge, qu'il y avait un risque plus élevé de cancer des ovaires chez les femmes stériles.

Au total, 386 cancers ovariens se sont déclarés chez ces patientes. Les analyses suggèrent que cette augmentation du risque est principalement due à la nature des femmes qui suivent ce genre de traitement. Selon les auteurs, plus les femmes sont jeunes lorsqu’elles subissent le traitement contre l’infertilité, plus le risque est élevé. Le risque est également plus important durant les trois années qui suivent la fécondation in vitro.

Les femmes stériles n'auraient en revanche pas plus de risques de développer un cancer du sein ou de l'utérus.

Un suivi régulier est préconisé chez les femmes stériles, notamment celles qui ont eu recours à une fécondation in vitro.

Enregistrer

Enregistrer

SAIDAL : 60 nouveaux produits sur le marché algérien

Saidal veut assoir sa position sur le marché algérien

Le Groupe Industriel Pharmaceutique SAIDAL SPA, informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offres national N°01/S.PRO/DM/BGM/GS/2016, relatif à l’acquisition de supports promotionnels de la direction marketing et information médicale, publié dans les quotidiens nationaux en date du 18/02/2016, est déclaré infructueux.

SAIDAL exportera prochainement ses produits

Médicaments: le groupe SAIDAL exportera vers 13 pays africains

SAIDAL à la conquête de l'Afrique